La consultation d'ostéopathie vétérinaire, que ce soit pour chien, chat, cheval, NAC ou vache, se déroule de la même façon. Seules les conditions de travail changent !

Elle a lieu dans le cadre d'un suivi avec votre vétérinaire traitant qui aura procédé aux examens clinique et complémentaires de votre compagnon.

Après le recueil des commémoratifs (antécédents, traitements en cours et leurs effets), le vétérinaire ostéopathe porte son attention sur l'état général du chien, chat ou cheval (peau, poils, amyotrophie, plaies...), sa façon de se déplacer, les éventuels défauts d'aplomb, tout signe d'un dysfonctionnement de l'organisme mais aussi son comportement.

Les mains du praticien écoutent le patient, l'histoire de ses tissus ("Seuls les tissus savent" - Upledger) afin de retrouver les éléments principaux à l'origine des lésions présentées par l'animal.

Selon Andrew Taylor Still ces lésions sont la somme de tous les traumatismes et de toutes les adaptations compensatrices accumulées tout au long de la vie du patient.

Par ailleurs, un choc émotionnel peut entraîner les mêmes conséquences qu'un choc physique.

C'est pourquoi l'écoute des tissus de l'animal et le recueil des commémoratifs sont primordiaux.

La technique utilisée est choisie selon l'animal, la pathologie et les besoins au moment de la consultation d'ostéopathie. J'utilise, en effet, les différentes formes d'ostéopathie : structurelle ou musculo-squelettique, fasciale, cranio-sacrée, énergétique, informationnelle...

Le vétérinaire ostéopathe considère l'animal dans sa globalité, du bout du nez au bout de la queue: les structures du corps sont en interrelation par l'intermédiaire des fascias (concept d'unité de corps).

Ceci explique qu'une restriction de mobilité à un endroit puisse entraîner une douleur, une seconde lésion à un autre endroit.

Par exemple, une contracture du muscle trapèze cervical peut être la conséquence d'une lésion de l'occiput; un traitement uniquement ciblé sur le trapèze risque par conséquent de se solder par un échec.

Après un examen ostéopathique, le vétérinaire définit une ou plusieurs chaînes dysfonctionnelles, ensemble de lésions découlant les unes des autres et cohérentes avec les symptômes.

Puis il traite les lésions, par des techniques fasciales, crânio-sacrée, musculo-squelettiques, viscérales, émotionnelles, énergétqiues, informationelles.

Le choix de la technique est indiqué par la lésion et le patient: confort et réactions de l'animal.

A la fin de la consultation le vétérinaire ostéopathe vous explique son travail et votre rôle dans les jours qui suivent: repos de l'animal, combien de temps, les activités à éviter et celles que vous pouvez conserver. Une prescription de fleurs de Bach ou en phytothérapie peut être conseillée afin d'aider au rééquilibrage émotionnel et à une récupération plus rapide et pérenne.

Le but est de laisser le temps à l'organisme, après le traitement ostéopathique, de se rééquilibrer afin de guérir.

Fréquence des consultations

Il est important de prendre en compte que les dysfonctions peuvent s'aggraver durant environ 48h (voire plus parfois) le temps que l'organisme retrouve son équilibre puis le corps "travaille" pendant environ 3 à 4 semaines. Il est donc indispensable d'attendre ce délai avant de prévoir une nouvelle consultation d'ostéopathie équine si nécessaire.

Le nombre de consultation est définie en fonction de chaque animal, de sa réponse au traitement...